Hanté de James Herbert

Publié le 3 Juillet 2014

Rationaliste convaincu, David Ash ne croit pas aux fantômes. Il s'est même fait une spécialité de démasquer les faux médiums et trouve invariablement des causes naturelles aux prétendus phénomènes paranormaux. Mais un véritable mystère plane sur la vieille demeure d'Edbrook. Pour la première fois, Ash se heurte à l'inexplicable. Pour la première fois ? Ou bien cet acharnement qu'il met à réfuter tout ce qui relève du surnaturel ne cacherait-il pas autre chose ? Quelque chose que, depuis l'enfance, il cherche désespérément à oublier, quelque chose qui hante toujours ses cauchemars...

Hanté de James Herbert

J'ai choisi ce livre car j'avais envie d'un livre d'horreur pour changer un peu de mes lectures actuelles. Finalement ce livre classé dans la catégorie "horreur" n'a rien d'horrifique mais cela ne veut pas dire que je n'ai détesté.

L'histoire est celle de David Ash, enquêteur dans le monde du paranormal. Son but est de démasquer les charlatans et les fausses hantises. Un jour, il est contacté par la famille Mariell, dont la demeure serait hantée. Ash va donc se rendre à Edbrook pour essayer de démasquer cette hantise mais ce qu'il va découvrir va remettre en cause ses convictions.

L'intrigue du roman est très classique et on devine assez facilement la fin mais la lecture reste agréable tout de même. Il y a quelques passages que j'ai trouvé intéressants au niveau de la mise en scène.

Dans ce livre, ce qui est dommage c'est qu'il n'y a que certains personnages qui sont développés. J'aurais aimé en apprendre plus sur les personnages, histoire d'étoffer l'intrigue.

En somme, un bon petit livre fantastique qui se lit facilement mais ne vous attendez pas à une grand suspense ni à de l'horreur ce que je trouve dommage. Je lirai un autre livre de James Herbert car j'ai bien aimé son style fluide.

Un rire étouffé s’éleva dans la cave.
Il se retourna aussitôt, à temps pour apercevoir une ombre qui disparaissait dans une des niches. De surprise, il lâcha l’armagnac et la cigarette tomba de sa bouche. La bouteille explosa sur le ciment, aspergeant son pantalon et s’étalant sur le sol en une petite flaque brillante.
Le cri que poussa Ash en voyant l’alcool s’enflammer éveilla de brefs échos dans le sous-sol.
Il fit un pas en arrière. De petites flammèches léchaient déjà le bas de son pantalon et il les éteignit à grandes tapes nerveuses des deux mains en reculant encore.
Il arracha une housse d’un fauteuil cassé et se précipita pour en recouvrir les flammes, puis il piétina le lourd tissu, écrasant les morceaux de verre qui jonchaient le sol. Il craignait que la housse elle-même prît feu, mais cela ne se produisit pas.
Sans réfléchir au bruit qui l’avait fait sursauter, il comprit que c’était sans doute la cigarette qui avait enflammé l’armagnac répandu.
Quand il fut certain qu’il n’y avait plus aucun risque d’incendie, il s’adossa contre les casiers à bouteilles pour souffler. La housse était roussie par endroits. Quant à lui, l’émotion avait couvert son corps de transpiration, et il avait si chaud qu’il sentait un feu intérieur le brûler.
D’un geste précautionneux, il souleva la housse. Les flammes avaient disparu sans laisser aucune marque sur le ciment. Pourtant, quand il se redressa, il vit la lueur orange des flammes qui dansaient sur les murs et le plafond de la cave…
Il regarda autour de lui, stupéfait. C’était impossible ! Le feu était éteint ! Mais les ombres folles affirmaient le contraire.
Et les jambes de son pantalon brûlaient. Il recula en frappant du plat des mains l’étoffe, comme une minute auparavant. Il ne voyait aucune flamme mais il sentait la chaleur intense qu’elles dégageaient, entendait leur crépitement et commençait à éprouver des difficultés pour respirer à cause du manque d’oxygène.
Mais il n’y avait pas de feu !

Logo Livraddict

Rédigé par Benjamin Comet

Publié dans #fantastique, #horreur

Repost 0
Commenter cet article