Vivants de Isaac Marion

Publié le 5 Novembre 2014

Le monde est dévasté par une étrange épidémie. Les Morts se relèvent, les Vivants se cloîtrent à l'intérieur de forteresses. Une guerre sans merci les opposent.
R est un Mort. Comme tous les Morts, R n'a pas de souvenirs, pas d'émotions, et, animé par une faim irrépressible, dévore les Vivants. Mais R rencontre Julie. R l'emmène avec lui. Et bafoue les règles des Vivants et des Morts pour rester avec elle. Mais leur monde ne les laissera pas faire.

Vivants de Isaac Marion

Voilà, j'ai enfin fini ce livre. Pas parce qu'il est mauvais mais parce qu'il est tombé à un moment où j'ai eu une panne de lecture. Ayant vu le film il y a un moment, du coup j'avais l'histoire en tête. Mais je n'ai pas beaucoup apprécié ma lecture et je vais vous expliquer pourquoi?

L'histoire se passe dans un monde infecté de zombies et on suit l'histoire de R, jeune zombie vivant un quotidien ennuyeux dans un aéroport. Lors d'une "chasse", il va tomber sous le charme de la jeune Julie, jeune humaine venue faire une mission de récolte. Lors de cette rencontre R, va tuer le petit ami de Julie et garder son cerveau en réserve.

R "kidnappe" Julie et l'emmène à l'aéroport. Entre eux va se créer un lien d'amitié qui va transformer peu à peu R en le rendant plus humain mais aussi les autres zombies. Après avoir mangé le cerveau, R va avoir un lieu avec cet humain et qui l'aidera à conquérir le coeur de Julie. Mais à force que les Zombies changent, les Osseux (zombies dans un état de décomposition très avancé) vont devenir plus agressifs et pourchasser R et Julie.

L'histoire ressemble sur cetains points à Roméo et Juliette et à la Belle et la Bête. Mais l'histoire est plate, il ne se passe pas grand chose pendant toute la durée du livre sauf dans la dernière partie et encore. Pourtant l'écriture est agréable et se lit bien mais j'ai eu du mal à accrocher à l'histoire. D'où aussi le temps que j'ai mis à le lire. 

En revanche, j'ai préféré le film car un peu plus d'action et un peu plus d'humour. Le livre n'est pas mauvais, il peut plaire car l'histoire a le mérite d'être originale. 

Le garde est à environ un mètre cinquante. Sa main est posée sur son pistolet. Il approche plus prés et me regarde en plissant les yeux.
- Avez-vous bu de l'alcool ce soir, monsieur ?
J'ouvre la bouche pour dire : Non, monsieur, absolument pas, juste quelques verres d'un délicieux jus de pamplemousse, bon pour le cœur, avec ma bonne amie Julie Cabernet. Mais les mots me fuient. Ma langue est épaisse et morte dans ma bouche, et tout ce qui sort, c'est:
- Uhhhnnn...
- Putain de merde !...
Le garde écarquille soudain les yeux, il brandit sa torche électrique et la braque sur mon visage zébré de gris. Je n'ai pas le choix. Je bondis hors des ténèbres et je me jette sur lui; je le désarme et referme mes dents sur sa gorge. Sa force vitale se déverse dans mon corps et mon cerveau affamés, soulageant mes abominables besoins. Je commence à le dévorer à belles dents, mâchant les muscles deltoïdes et l'aorte abdominale alors que le sang y bat toujours - mais tout à coup je m'arrête.

Logo Livraddict

Rédigé par Benjamin Comet

Publié dans #fantastique, #comedie-romance

Repost 0
Commenter cet article

Walpurgis 05/11/2014 15:19

J'ai le film à la maison mais pas encore regardé, le pitch ne me dit pas de trop en fait.

Benjamin Comet 05/11/2014 19:28

Franchement le film est pas mal et Joe avait bien aimé aussi. Le livre est dans un rythme plus lent c'est dommage d'où l'avantage de lire les livre avant de voir les films.