La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald

Publié le 7 Mars 2015

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…

La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald

Deuxième livre de mon partenariat de Janvier avec les Editions Denoël, La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald, traduit du suédois par Carine Bruy (Editions DENOÊL, 2015) me faisait envie dans un premier temps par sa couverture attrayante. Une couverture toute simple qui donne envie de s'attarder sur ce livre ne serait-ce que pour découvrir le résumé. Ce que j'ai fais ! Et quand j'ai vu que cela parlait d'une jeune étrangère vivant à travers ses livres et qui va découvrir le monde dans une petite bourgade de l'Iowa, j'ai craqué. Un Livre parlant de livres c'est pour moi.

Donc l'histoire est celle de Sara Lindqvist, jeune suédoise débarquant pour la première fois dans un pays étranger, pour rencontrer la femme avec qui elle correspond par lettre depuis  deux ans. Pas de chance pour elle, la vieille dame, Amy Harris, vient de décédé et donc Sara se retrouve seule dans une petite bourgade inintéressante de l'Iowa. Que va-t-elle faire hormis mourir d'ennui ou lire le peu de livres qu'elle a pu amener? A sa grande surprise, la population va la prendre sous leur aile, d'abord par obligation, pour la divertir. Mais Sara va souffler un vent d'air frais dans cette bourgade en convertissant les gens à la littérature en ouvrant une librairie en hommage à Amy, et se transformer elle-même.

Ce livre est une merveille à lire. Certes l'histoire est toute simpliste mais les personnages sont tous intéressants et attachants, surtout l'héroine. Ils sont tous "fous" les uns comme les autres. Nous avons bien sûr des caricatures de l'américain de campagne mais l'auteur s'inspire de personnages de livres existants comme celui de Grace mais je n'en dis pas plus.

L'auteur aborde quand même quelques thèmes actuels comme l'homosexualité, le racisme, la religion et aussi l'alcoolisme mais tout ça sur un ton léger et assez humoristique car je me suis surpris à sourire souvent pendant ma lecture. 

On voit que l'auteur est une amoureuse de la littérature dans son global car elle peut citer Jane Austen (Orgueil et préjugé) comme Christopher Paolini (Eragon). Et c'est avec un plaisir qu'elle nous décrit parfois des livres qui donne envie d'y jeter un oeil un jour.

Le livre est très bien écrit et se lit assez rapidement malgré son nombre de pages avoisinant les 500 pages. Je ne l'ai pas lâché du moment où je l'ai commencé hormis au travail malheureusement.

C'est une très beau livre que je recommande à tous les amoureux de la littérature et je remercie fortement les éditions Denoël pour cette découverte. 

Elle espérait que les écrivains en concevaient du bonheur. Elle avait toujours imaginé que Jane pouvait du moins observer son environnement et se dire: " Je suis capable de créer un monde meilleur que celui-ci " ou " Tu es insupportablement ennuyeux et je ne peux peut-être rien dire sans être impolie, mais tu seras sévèrement puni dans mon prochain livre." Et en même temps quel dommage de ne pouvoir rêvasser à M. Fitzwilliam Darcy (comment ce prénom lui était-il venu? L'un des nombreux mystères insondables de l'histoire de la littérature), uniquement parce qu'on l'avait créé soi-même.

Logo Livraddict

Rédigé par Bennybooks

Publié dans #comedie-romance, #contemporain

Repost 0
Commenter cet article

Pauline 28/05/2015 08:16

Hello ! Je viens de lancer Le Challenge Cabossé sur mon blog si cela te tente ! C'est un challenge pour lequel il faut lire des romans dont parle Sara :D
https://entrelespages.wordpress.com/2015/05/27/le-challenge-cabosse/
Bonne journée et belles lectures !