Les enfants d'Érostrate de Mickaël Koudero

Publié le 21 Juillet 2015

Novembre 2010. La neige, le froid, l’horreur. D’abord en France. Un homme est retrouvé assassiné dans une église à Lyon. Son dos a été tailladé, sa langue coupée. À 700 kilomètres de distance, du côté de Lille, sa fiancée est découverte pendue à un arbre. Un meurtre maquillé en suicide. Le sang poursuit sa route jusqu’en Belgique. Dans un asile abandonné, on retrouve le cadavre d’une femme, entièrement nue, le visage arraché. Une folie sans nom. Les meurtres s’enchaînent, des trajectoires se brisent.Tous portent la signature d’un tueur en série libéré un an plus tôt, le Borgne. L’homme aurait-il décidé de reprendre du service ? Difficile de l’imaginer vu son âge avancé et son état de santé. Non, la réalité est bien plus noire. « Nous ne sommes pas face à un tueur en série, mais à une série de tueurs ». Laura, Milan et Adami, des policiers venus de tout horizon, aux rapports singuliers avec cette enquête, vont très vite le comprendre. Ils se sont réunis en force, décidés à entrer dans la postérité, à marquer les consciences par leurs crimes. Ils...Les enfants d’Érostrate.

Les enfants d'Érostrate de Mickaël Koudero

Et voilà, je livre enfin ma chronique sur ce livre que Mickaël Koudero m'avait proposé de lire mais que j'avais oublié dans ma bibliothèque. Mickaël me rappelant que j'avais le livre, je me suis lancé dans cette sombre enquête qui ne m'a pas du tout déçu.

En 2010, trois meurtres sont commis et rappellent ceux commis 24 ans auparavant par un tueur en série nommé Le Borgne. Trois inspecteurs vont mener l'enquête et découvrir une horrible vérité: et si il n'y avait pas un seul tueur mais une communauté de tueurs?

Pour son premier roman, Mickaël Koudero attaque fort avec un roman bien ficelé. Jusqu'à la toute fin, je n'ai pas soupçonné un seul instant ce qui arriverait. Ce livre est à la hauteur des grands thrillers avec une enquête qui tient bien la route, des protagonistes ayant chacun leur parcours et leur histoire personnelle. Ces personnages sont loin d'être des caricatures de policiers, c'est ce que j'ai aimé chez eux. 

Un petit bémol tout de même, la pseudo-romance entre Milan et Laura que je ne trouve pas forcément très utile mais qui réserve une surprise à la fin.

Pour faire référence aux grands thrillers, l'aspect communauté de tueurs m'a fait penser à La Conjuration Primitive de Maxime Chattam. Les deux ouvrages n'ont rien à voir dans leur histoire donc rassurez-vous, pas de plagiat !

J'ai beaucoup aimé ce livre et heureusement que Mickaël Koudero s'est rappelé à mon bon souvenir car sinon je serais passé à côté d'un très bon livre. Je vous le recommande les yeux fermés grâce à des chapitres courts et une écriture fluide et agréable.

PS: j'adore la couverture, qui a un aspect sobre mais accrocheur.

Merci Mickaël pour ce bon moment et vivement votre prochain livre.

 

 

Un gardien de prison qui n'arrive pas à s'affirmer, un avocat perdant pied face à la réussite de son épouse, un réalisateur aux rêves essoufflés, une femme courant les petits boulots.
Des destins bousculés. Des personnalités perdues...
"Des gens qui ne sont pas jugés à leur juste valeur. Des gens qui recherchent la lumière. Des gens qui, demain, prendront exemple sur moi."
Les mots du Borgne.
"Je suis le premier de la lignée. Je suis le premier des sanguinaires. Je suis un éternel retour."
Le préambule à cette vague de meurtres.

Logo Livraddict

Rédigé par Bennybooks

Publié dans #thriller-policier

Repost 0
Commenter cet article

Kerry Legres 27/07/2015 11:29

J'ai adoré ce livre, au contraire la romance pour moi a ajouté un petit côté léger à cet univers très sombre :)