Kirinyaga, une utopie africaine de Mike Resnick

Publié le 22 Septembre 2015

Kirinyaga, c'est le nom que portait le mont Kenya lorsque c'était encore la montagne sacrée où siégeait Ngai, le dieu des Kikuyus. C'est aussi, en ce début du XXIIe siècle, une des colonies utopiques qui se sont créées sur des planétoïdes terraformés dépendant de l'Administration.

Pour Koriba, son fondateur - un intellectuel d'origine kikuyu, qui ne se reconnaît plus dans un Kenya profondément occidentalisé -, il s'agit d'y faire revivre les traditions ancestrales de son peuple.

Tâche difficile. Que fera Koriba, devenu mundumugu, c'est-à-dire sorcier de Kirinyaga, quand une petite fille surdouée voudra apprendre à lire et à écrire alors que la tradition l'interdit ? Ou lorsque la tribu découvrira la médecine occidentale et cessera de croire en son dieu, et donc en son sorcier ? L'utopie d'une existence selon les valeurs du passé est-elle viable dans un monde en constante évolution ?

Kirinyaga, une utopie africaine de Mike Resnick

Kirinyaga, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Olivier Deparis suivi de Kilimandjaro, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Pierre-Paul Durastanti est le livre que je chronique aujourd'hui. Il a été écrit pas Mike Resnick (Editions DENOEL, 2015). Ce livre a été difficile à lire pour moi, pas parce qu'il est inintéressant, au contraire, mais pour mon été ce livre manquait de peps.

L'histoire est celle d'un peuple qui souhaite recréer l'utopie de leur civilisation sur une planète terraformée mais tout ne se passe pas comme ce peuple l'aurait souhaiter.

Comme je le disais je n'ai pas terminé ce livre parce que je n'arrivais pas à me plonger dedans. L'histoire de ce peuple est vraiment intéressante. Comprendre comment fonctionnent d'autres civilisations grâce à leurs valeurs nous apporte un plus au niveau de notre culture personnelle. L'Afrique est un pays que je ne connais pas du tout et beaucoup de peuples existent avec chacun leur propre culture, leurs valeurs leur histoire, est inpressionnant.

Ce livre parle du peuple Kikuyu. Au final, j'en sais très peu mais rien ne m'empêchera de reprendre ce livre plus tard quand j'aurais la tête à ce genre de lecture et ainsi, je pourrai mettre à jour cette chronique.

L'abandon d'un livre quand on le trouve bien n'est jamais facile mais quand je n'ai pas la tête dedans, rien n'en ressort de bon.

Ca reste quand même un livre à découvrir et j'ai une camarade de classe qui vient d'Afrique et comme j'avais eu le livre en 3 exemplaires par erreur, je lui en ai offert un avec plaisir car en lui parlant de l'histoire cela lui donner envie de connaitre l'histoire de ce peuple.

Merci aux Editions Denoël et quand je me remettrai dans le livre, je ferai une meilleure chronique !

- Pardonneras-tu aux hommes du village?
Je réfléchis avant de répondre. "Quand ils se souviendront pourquoi nous sommes venus sur Kirinyaga, dis-je enfin, je leur pardonnerai.
- Et s'ils ne s'en souviennent pas ?
- Ce sera à moi de le leur rappeler." Je me tournai vers la savane, la regardant se dérouler en direction de la rivière et des bois. " Ngai a donné aux Kikuyus une seconde chance d'utopie, et il ne faut pas la gâcher.
- Toi et Koinnage, et même le Masaï, ne cessez de prononcer ce mot, mais je ne le comprend pas.
- L'utopie ?"
Il opina . "Quel en est le sens ?"
- Il varie suivant les individus. Pour les vrais Kikuyus, c'est vivre en harmonie avec la terre, respecter les lois et les rites de notre peuple, et plaire à Ngai.
- Cela semble assez simple.
- Oui, n'est-ce pas ? Et pourtant, tu ne peux pas imaginer combien de millions d'hommes sont morts parce que leur définition de l'utopie était différente de celle de leur voisin."

Logo Livraddict

Rédigé par Bennybooks

Publié dans #science-fiction

Repost 0
Commenter cet article