Corto Maltese, la ballade de la mer salée de Hugo Pratt

Publié le 29 Novembre 2015

Après avoir rendu le personnage du Maltais célèbre dans le monde entier grâce à ses bandes dessinées, Hugo Pratt s'est tourné vers le roman pour raconter encore une fois ses aventures. C'est La Ballade de la mer salée qui est reprise ici, sous une forme entièrement différente. Mers du Sud, tempêtes, pirates, aventuriers de tout poil, île perdue, naufrages, violence extrême, puis soudaines bouffées de tendresse - tous les ingrédients qui ont contribué au succès international de la série des «Corto Maltese» sont là.

 Corto Maltese, la ballade de la mer salée de Hugo Pratt

C'est ma deuxième incursion dans l'univers de Corto Maltese avec La ballade de la Mer Salée de Hugo Pratt, traduit de l'italien par Fanchita Gonzalez Batlle, Editions Denoël (1996, 2015), après Le corbeau de Pierre.

Le livre est l'adaptation de la première bande dessinée du même nom. L'histoire se situe au début de la Première Guerre Mondiale. Je n'ai pas trouvé l'histoire très intéressante, elle est longue et ennuyeuse car je n'y ai pas vu le mondre intérêt. Je n'arrive même pas à résumer l'histoire, entre enlèvement, "piraterie", guerre de flotte, etc. Il y a une succession d'évènements mais je n'ai pas trop vu de fil conducteur hormis l'intérêt pour le personnage du Moine.

Je n'ai pas du tout accroché aux personnages. Ils sont ennuyeux et ne donnent aucun relief à l'histoire.

Je pense que l'histoire doit être plus intéressante en BD car le format doit être plus approprié à l'histoire. Ici ça traine en longueur. J'avais qu'une envie c'est que l'histoire se termine et le seul suspense de l'histoire je l'avais trouvé rapidement.

En revanche, Hugo Pratt a un style d'écriture tres fluide et facile à lire. C'est quand même grâce à cet élément que je suis allé jusqu'au bout de l'histoire car sinon j'aurais abandonné bien avant.

​Une déception pour les aventures de Corto Maltese en roman. Dommage car Corto Maltese semble être un personnage intéressant.​

Je vous laisse découvrir en fin d'article, la bande-annonce d'un long métrage sur les aventures de Corto Maltese. Personnellement, je ne l'ai pas regardé mais les dessins et les couleurs donnent envie.

"C'est curieux, Caïn, ils nous ont tous très bien traités jusqu'à maintenant. je commence à ressentir plus de curiosité que de peur. Je me demande comment est ce Moine, dit Pandora le regard perdu au loin.
- D'après mes informations, ce doit être un vieillard de deux cents ans environ!" La conversation ne semblait guère intéresser Caïn, qui tournait dans la e comme un tigre en cage.
"Mais ce n'est pas possible!"
Pandora le regardait aller et venir, évaluer la résistance des boiseries et la distance de la mer, et elle ne ressentait pour lui qu'une grande tendresse. Elle n'arrivait pas à mépriser son comportement. Plus qu'à un tigre, il ressemblait à une grosse mouche emprisonnée sous un verre. Au fond, elle l'aimait vraiment beaucoup. D'après les règles qui avaient toujours présidé à leur éducation, il devait se sentir responsable d'elle maintenant, et cette pensée l'attendrissait.
"Bien sûr que non, c'est évident, je ne suis pas idiot, mais tous les indigènes en parlent comme s'il avait toujours existé."

Logo Livraddict

Rédigé par Bennybooks

Publié dans #aventure

Repost 0
Commenter cet article