Le masque de Troie de David Gibbins

Publié le 1 Décembre 2012

1876, Mycènes, Grèce, lors d'une fouille secrète, l'archéologue Heinrich Schliemann découvre le masque d'or d'Agamemnon et un autre artefact extraordinaire, dont il ne parlera jamais.

1945, Allemagne, la libération d'un camp de concentration révèle des indices menant à des antiquités volées par les nazis, mais aussi à une arme plus terrifiante que toutes celles jamais conçues. De nos jours, en mer Egée. Jack Howard fouille l'épave d'un navire de guerre qui aurait fait partie de la flotte d'Agamemnon et se lance dans une chasse au trésor de tous les dangers. Mais, de la guerre de Troie à la Solution finale, l'Histoire dissimule des secrets monstrueux.

Et à vouloir les exhumer, Jack prend le risque de perdre ce qu'il a de plus précieux au monde.

Le masque de Troie de David Gibbins

Ca faisait longtemps que je voulais lire ce livre car dans un premier temps, la couverture ainsi que le résumé du livre m'avaient particulièrement intéressé. Dans un deuxième temps je suis friand dans les livres de tout ce qui est énigmes millénaires, fouilles archéologiques, etc. Donc avec ce livre j'étais bien parti.

C'est le premier livre que je lis de cet auteur donc le personnage de Jack Howard, m'était complètement inconnu. On commence donc le livre par des fouilles archéologiques à Troie. Le livre est très bien documenté et on apprend pleins de choses. Même sur l'archéologie sous-marine.

Donc j'étais vraiment excité par ce début de livre, mais très vite j'ai déchanté. Le livre est vraiment trop long et ce que j'aime dans ce genre de livre c'est qu'on passe directement à l'action avec son lot de révélations. L'histoire reste finalement banale: enlèvement de la fille du héros, maître chanteur pour retrouver un trésor mais aussi une arme qui pourrait détruire le monde et qui s'en mêle: les nazis, les russes. Toujours les mêmes méchants. Les personnages restent plats pour moi, aucune profondeur mais comme c'est une série de livre peut-être qu'on en apprend plus sur eux au fur et à mesure.

Pour ce qui est des révélations sur Troie, si elles sont vrai, ça tient vraiment bien la route et rend la légende plus réelle.

Ce livre est à conseiller aux amoureux de l'archéologie et à ceux qu'une intrigue banale ne dérange pas.

Et puis il y avait eu une autre peur, plus profonde, la peur de ce qu'il risquait de révéler, une vérité atroce sur la condition humaine, sur la guerre. Ces terribles images de sang, ces rêves qui lui revenaient sans cesse étaient plus qu'une représentation vivace d'Homère. Bismarck l'avait dit. Les évènements à venir projettent leur ombre sur nous. Schliemann avait enfin compris pourquoi ces images le troublaient tant. C'était comme si la vague du futur déferlait à rebours et qu'il voyait le Scamandre charrier, non le sang d'autrefois, non pas celui des héros, mais un sang frais , neuf, celui des enfants d'aujourd'hui. Ce n'était pas le passé qu'il voyait. C'était l'avenir.

Logo Livraddict

Rédigé par Mason Ben Fischer

Publié dans #thriller-policier

Repost 0
Commenter cet article