Le réseau Corneille de Ken Follett

Publié le 4 Février 2013

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les services secrets britanniques ont missionné des espionnes sur le sol français. Ken Follett s'est inspiré de ce fait de guerre véritable pour construire un roman d'espionnage palpitant.

Betty a vingt-neuf ans, elle est officier de l'armée anglaise, l'une des meilleures expertes en matière de sabotage. À l'approche du débarquement allié, elle a pour mission d'anéantir le système de communication allemand en France. Après une première tentative catastrophique et coûteuse en vies humaines, Betty va jouer le tout pour le tout…

Le réseau Corneille de Ken Follett

6ème livre de mon challenge ABC 2013 mais aussi accessoirement le deuxième livre que je lis de Ken Follett après les Piliers de la Terre. Et bien je n'ai pas été déçu de ce livre grâce à un talent d'écriture et de documentation phénoménale mais aussi une intrigue et des personnages attachants.

L'histoire commence neuf jours avant le Débarquement des troupes allieés en Normandie. Une équipe de résistant tente de prendre d'assaut le château de Sainte-Cécile, point stratégique car comportant une station radio très importante qui, si elle est détruite, mettrait à mal les communication de tout le Nord de la France. Mais l'assaut ne se passe comme prévu et c'est une hécatombe. Betty Clairet réussit à s'échapper et rejoindre l'Angleterre pour former une troupe de jeunes femmes qui s'infiltrerait dans le château et détruirait la station à sa source.

Pour information, aucune femme n'a jamais mené d'action de cette envergure dans la france occupée mais ce livre est un hommage à toutes les femmes qui se sont battue pendant cette guerre et qui ont contribuaient à l'effort de guerre.

L'intrigue se déroule sur l'espace de neuf jours ce qui est très court mais parfaitement efficace, et on suit le parcours de Betty et de son équipe. En parallèle, on suit le côté de l'intrigue d'un point de vue allemand puisque nous suivons le personnage de Dieter Franck qui poursuit le petit groupe de Betty.

Même si l'intrigue peut se révéler très courte car se déroulant sur neuf jours, le livre est très dense (600 pages). On suit presque pas à pas tous les personnages de ce livre. L'intrigue est efficace et pleine de suspense et de rebondissements. Les personnages, sont loin d'être caricaturaux, je parle notamment du personnage de Greta qui est un homme très effiminé qui va se faire passer pour une femme et être un de mes personnages préférés car très attachant. Un petit mot sur le personnage de Betty, qui elle est une chef née. Elle est l'archétype de la femme de l'époque, combattante, élégante, intelligente et forte. Elle pensera à tout dans cette aventure et calculera chaque coup à l'avance pour déjouer les pièges de l'armée allemande.

Le travail de documentation de Ken Follett est encore incroyable car je connais son travail sur les Piliers de la Terre. On parcourt la france occupée comme si on y était et tout est très authentique. Il aborde aussi divers thèmes difficiles pour l'époque comme l'homosexualité, la collaboration, les tortures de la Gestapo, etc.

Un très grand livre de guerre et une belle aventure à suivre et à dévorer comme je l'ai fais.

C'était vrai. Il avait rarement utilisé la machine à son maximum. Seulement quand, après prolongation de la torture, on branchait l'appareil à fond pour tenter de pénétrer jusqu'à la conscience défaillante d'une victime qui ne cessait de s'évanouir, c'était généralement trop tard car la folie s'installait. Diana ne le savait pas.
- Arrêtez , supplia-t-elle. Je vous en prie, je vous en prie, arrêtez.
- Etes-vous disposée à répondre à mes questions?
Elle poussa un gémissement, mais sans dire oui.
- Amenez l'autre, ordonna Dieter.
Diana sursauta. Le lieutenant Hesse amena Maude et l'attacha à une chaise.
- Qu'est-ce que vous voulez ? cria Maude.
- Ne dis rien, fit Diana... Ca vaut mieux.
Maude portait un léger corsage d'été sur sa poitrine bien faite. D'un geste, Dieter fit voler les boutons.
- Je vous en prie ! cria Maude. Je vous dirai tout.
Sous son chemisier, elle portait une combinaison de coton avec de la dentelle. Il la prit par le décolleté et la déchira. Maude se mit à hurler.
Il recula pour regarder. Maude avait des seins ronds et fermes. Dans un coin de son esprit, il nota combien ils étaient charmants. Diana doit en être folle, se dit-il.
Il ôta les pinces crocodiles des lèvres de Diana pour les attacher à chacun des petits bouts de sein de Maude. Puis il revint vers l'appareil et posa la main sur la manette.
- Très bien, murmura Diana. Je vais tout vous dire.

Logo Livraddict

Rédigé par Mason Ben Fischer

Publié dans #espionnage, #historique

Repost 0
Commenter cet article

virago 05/02/2013 21:24

Je suis bien d'accord avec toi, c'est un beau et bon roman . Je l'ai lu en un rien de temps pour savoir la fin. Merci de m'avoir permis de m'en souvenir.

Justine 04/02/2013 12:22

Très beau livre, et belle critique, continue comme ça.