Le violon d'Hitler de Igal Shamir

Publié le 13 Décembre 2012

France 1940. Pourquoi Hitler a-t-il ordonné un soir, à l'issue d'un concert, l'éxécution de Gustav Schultz ? Violoniste enrôlé dans l'armée allemande, celui-ci aurait été détenteur d'un prodigieux secret qui aurait provoqué la rage du Führer ...

Paris, de nos jours. Ancien agent isralien spécialisé dans la traque des criminels nazis, le violoniste Gal Knobel voit son passé le rattraper lorsqu'un mystérieux cardinal lui propose de découvrir ce qui a déclenché la colère d'Hitler. Un secret vieux de quatre siècles qui plongerait ses racines dans la Venise de la Renaissance. Effrayant et indicible, il pourrait faire vaciller l'histoire artistique et religieuse européenne.

Pour découvrir la vérité, Gal Knobel devra parcourir l'Europe au péril de sa vie : au Vatican, à Venise, Paris et Genève, les nostalgiques du III ème Reich sont légion à vouloir que le secret d'Hitler reste caché à jamais ...

Le violon d'Hitler de Igal Shamir

Découvert à la médiathèque du Mémorial de Caen où je vais souvent, cette histoire m'intriguée. Et c'est avec avidité que j'ai commencé ce livre.

L'histoire nous plonge à diverses époques: XVII ème siècle, 1940, et les années 90 si je me suis pas trompé sur ce que j'ai compris de l'époque présente. Comment toutes ces époques sont reliées: grâce à la musique qui entoure toute cette histoire. On s'intéresse, ici à la fureur d'Hitler envers un violoniste qu'il fera tué et qui cherchait à faire des recherche sur un violoniste italien disparu mystérieusement.

Comme dans tout ce genre d'histoire, il y a un cheminement assez long jusqu'à la vérité. on est transporté dans cette histoire si on aime les contextes historiques et la musique. Malgré tout je reste dessus par cette histoire car ce livre est un peu une démonstration de la guerre entre juifs et chrétiens qui existe depuis des siècles. Rien de vraiment nouveau dans ce livre. Même la fin est décevante.

Les personnages sont sans profondeur et on ne s'attache pas du tout à eux. L'écriture reste néanmoins agréable et on parcours le livre assez rapidement.

Grande déception que constitue ce livre, je vous le recommande seulement si vous n'avait rien d'autre sous la main ou si vous êtes mélomane.

Sortant son Amati de son étui, de la main gauche il coince entre son épaule et sa joue, tandis que de la droite commandant à l'archet, il entame le premier air qui lui vient à l'esprit, une composition de Salomone Rossi, celle qu'il a joué au consulat de France à Venise et qui à provoqué l'émotion du cardinal et tout ce qui s'est ensuivi.

Logo Livraddict

Rédigé par Mason Ben Fischer

Publié dans #thriller-policier, #historique

Repost 0
Commenter cet article