Les Lames du Cardinal, tome 1 de Pierre Pevel

Publié le 13 Septembre 2013

Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l'une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse regarder des ennemis de la Couronne. L'espionnage, l'assassinat, la guerre, tout est bon tour parvenir à leurs fins... et même la sorcellerie, qui est l'œuvre des plus fourbes adversaires du royaume: les dragons! Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps ont en effet survécu et se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d'Espagne est tombée entre leurs griffes... Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n'ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l'heure est venue de reformer l'élite secrète qu'il commandait jadis, une compagnie d'aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d'élégance, de courage et d'astuce, ne redoutant nul danger: les Lames du Cardinal!

Les Lames du Cardinal, tome 1 de Pierre Pevel

Enfin j'ai pu lire ce livre que j'avais raté lors d'un partenariat organisé par le site Livr@ddict. C'était donc très excité que j'ai commencé à lire ce livre.

L'histoire se passe à l'époque du Roi Louis XIII, au XVIIe siècle. Richelieu, premier ministre, reforme les Lames, une équipe de soldats d'élite qui seront chargés de retrouver un chevalier espagnol, car l'entente entre l'Espagne et le royaume de France n'est pas au beau fixe.

Ce qui est intéressant dans ce livre c'est le côté fantasy qui est incorporé à l'histoire. Nous avons une histoire très bien documenté historiquement avec en fond, les dragons qui font partis de la société comme animaux de compagnie ou êtres humains.Cette intégration se fait naturellement sans choquer.

On parcourt ce livre comme si nous lisions Les trois mousquetaires d'Alexandre Dumas mais avec de la magie, des dragons, et surtout des complots à foison. La force de cet ouvrage est justement son scénario qui est très bien construit, avec des intrigues, des complots, des personnages haut en couleurs, un suspense maintenu tout au long du livre, des rebondissements et surtout une bonne dose d'action.

Vous vous doutez bien que j'ai adoré ce livre que je conseille aux aficionados des romans de capes et d'épées mais aussi à ceux qui veulent un bon livre d'aventure et de magie.

La Fargue prit un pistolet à la selle de son cheval et s’élança.

Pas à pas, Almadès avançait dans des venelles silencieuses et aussi étroites que des couloirs. Il avait laissé les bruits des rues populeuses derrière lui et savait que sa proie avait cessé de fuir. Il entendrait ses pas, sinon. L’homme se cachait. Pour échapper à son poursuivant, ou pour lui tendre une embuscade.

Prudence…

L’attaque vint soudain par la droite.

Surgi d’un recoin, Malencontre frappa avec une bûche volée sur un tas de bois. Almadès leva l’épée pour se protéger. La bûche heurta violemment la garde de la rapière et délogea l’arme du poing de l’Espagnol. Les deux hommes engagèrent aussitôt un corps-à-corps. Chacun tenant le poignet droit de l’autre, ils luttèrent en grognant, rebondirent contre les murs de la ruelle, percutant tour à tour la pierre rugueuse du dos. Puis Almadès releva violemment le genou dans le flanc du spadassin.

Malencontre lâcha prise mais réussit à porter un coup de bûche à la tempe de son adversaire. Sonné, l’Espagnol chancela, recula en trébuchant. Sa vue se troubla en même temps que ses oreilles s’emplissaient d’un bourdonnement assourdissant. L’univers lui parut tanguer follement.

Il devina Malencontre dégainant sa rapière.

Il le devina armant un coup fatal tandis que lui glissait assis et vaincu le long du mur.

Et comme dans un rêve ouaté, il entendit à peine la détonation.

Logo Livraddict

Rédigé par Benjamin Comet

Publié dans #fantasy, #aventure

Repost 0
Commenter cet article