Maus, un survivant raconte, tome 2 : Et c'est là que mes ennuis ont commencé de Art Spiegelman

Publié le 20 Février 2013

Avec le tome I du Maus d'Art Spiegelman, les lecteurs avaient fait la connaissance de Vladek Spiegelman, Juif polonais rescapé des camps de la mort, et de son fils, Art, dessinateur aux prises avec son père. Le terrifiant parcours de ce dernier et l'Histoire elle-même s'y conjuguaient déjà. Cette suite tant attendue, toujours en BD, dont les personnages ont des têtes d'animaux - les Juifs sont des souris, les Nazis des chats -, nous conduit des baraquements d'Auschwitz aux bungalows des monts Catskill, dans l'Etat de New York.

Bestiaire insolite, qui nous ôte brutalement le plus vague sentiment de familiarité, Maus exprime l'indicible sans sombrer dans le grotesque. En deux temps - les années 75-80, cadre temporel de ses conversations avec Vladek et, en flashback, les années 30-40, époque des événements racontés - Spiegelman dessine la mémoire.

Drame en cinq actes, pour une double survie : celle du père, mais aussi celle du fils qui se débat pour survivre au survivant. Une épopée en bulles.

Maus, un survivant raconte, tome 2 : Et c'est là que mes ennuis ont commencé de Art Spiegelman

Voilà j'ai déjà fini le deuxième tome de Maus. Je ne pouvais pas attendre pour terminer cette histoire horrible mais émouvante.

Dans ce deuxième tome, Vladek Spiegelman, le père du dessinateur Art Spiegelman est entré dans le camp de concentration de Auschwitz et on suit donc son quotidien pendant l'année qu'il y a vécu. Puis on découvre son après Auschwitz.

La vie dans le camp est très dur pour Vladek. Pour survivre, il va devoir magouiller, faire des réserves de nourritures (organiser comme il dit). Il réussira à survivre grâce à son dynamisme car il est prêt à tout faire pour travailler et gagner son "pain quotidien". Sa connaissance de différentes langues vont aussi lui sauver la mise. Mais dans ce véritable enfer, il se retrouve séparer de sa femme Anja. Dans ce camp, il fera tout pour avoir de ses nouvelles et même essayer de se rapprocher d'elle.

Lors de l'avancée des alliés près du camp, les allemands vont les évacuer et les conduire à pied dans un camp en Allemagne. Et après c'est des "ballades" dans des wagons à bestiaux vers une destination inconnue. Ce sera bien sûr après la libération et la peur, mais Vladek se battra pour retrouver sa femme.

Ces à travers des dessins chocs qu'Art Spiegelman nous fait vivre l'enfer du camp. Il montre les souris amaigris, les fosses où les souris sont brulées mortes ou vives. C'est avec beaucoup d'émotions que nous vivons le parcours de Vladek.

En prélude de ce tome, nous avons le personnage d'Art qui consulte un psy et c'est pour moi le moment le plus touchant car celui-ci se sent coupable. Le vécu de Vladek, sa peur, ont été transmis à son fils et c'est une culpabilité d'être un vivant et non un survivant qui l'empare.

C'est une oeuvre magistrale sur l'holocauste que nous a livré Art Spiegelman et tout en étant juste, il nous plonge dans un univers de Mémoire dont vous ne sortirez pas indemne.

Maus, un survivant raconte, tome 2 : Et c'est là que mes ennuis ont commencé de Art Spiegelman
Maus, un survivant raconte, tome 2 : Et c'est là que mes ennuis ont commencé de Art Spiegelman
Maus, un survivant raconte, tome 2 : Et c'est là que mes ennuis ont commencé de Art Spiegelman
Logo Livraddict

Rédigé par Mason Ben Fischer

Publié dans #bd-manga, #historique

Repost 0
Commenter cet article