Le Cercle de Farthing de Jo Walton

Publié le 22 Mars 2015

Huit ans après que «la paix dans l'honneur» a été signée entre l'Angleterre et l'Allemagne, les membres du groupe de Farthing, à l'origine de l'éviction de Churchill et du traité qui a suivi, fin 1941, se réunissent au domaine Eversley pour le week-end. Bien qu'elle se soit mariée avec un Juif, ce qui lui vaut d'habitude d'être tenue à l'écart, Lucy Kahn, née Eversley, fait partie des invités. Les festivités sont vite interrompues par le meurtre de Sir James Thirkie, le principal artisan de la paix avec Adolf Hitler. Sur son cadavre a été laissée en évidence l'étoile jaune de David Kahn. Un meurtre a eu lieu à Farthing et un coupable tout désigné se trouvait sur les lieux du crime. Convaincue de l'innocence de son mari, Lucy trouvera dans le policier chargé de l'enquête, Peter Antony Carmichael, un allié. Mais pourront-ils ensemble infléchir la trajectoire d'un Empire britannique près de verser dans la folie et la haine?

Le Cercle de Farthing de Jo Walton

J'ai choisi pour le mois de Février pour mon partenariat avec les Editions Denoël Le Cercle de Farthing de Jo Walton, traduit de l'anglais par Luc Carissimo (Editions Denoël, 2015). Je l'ai choisi pour son thème: une uchronie sur la Seconde Guerre Mondiale, qui vous le savez me passionne.

Un meurtre a été commis au manoir des Farthing. Sire James Thirkie, instigateur de la paix entre l'Allemagne et l'Angleterre est retrouvé mort dans sa chambre, une étoile de juif planté sur lui. Les soupçons se dirigent tout de suite sur le mari de Lucy Kahn, née Eversley, qui est juif. L'inspecteur Carmichael fait son entrée au manoir pour mener l'enquête et trouver le coupable. 

Dès les premiers chapitres, on se retrouve plongé dans un roman tel que l'aurait écrit Agatha Christie car le personnage de l'inspecteur Carmichael ressemble à un Hercule Poirot, plongé parmi plusieurs invités qui peuvent être suspects. Mais cette histoire m'a fait penser aussi au film Gosford Park, où on retrouve un peu le même genre d'histoire. Exceptionnellement, je vous mettrais la bande annonce en fin de chronique. 

L'histoire ce découpe du point de vue de l'inspecteur Carmichael et de Lucy Kahn, on alterne un chapitre sur deux entre les deux personnages. On a l'enquête policière d'un côté et la vie et les attaques dont la jeune Lucy Kahn est victime dû à son mariage avec un juif. Parfois, j'ai eu l'impression de me retrouver dans la série Dontown Abbey.

L'auteur dans cette uchronie, aborde différents thèmes difficiles pour l'époque: Le problème juif, l'homosexualité, les bolchevicks, les passeurs de juifs. Tous ces thèmes sont abordés naturellement et sans en faire trop vu que dans ce livre, l'Angleterre est un pays libre. Mais la politique va faire son entrée dans l'histoire et nous montrer que les hommes ne changent pas.

J'ai beaucoup aimé ce roman policier de part son histoire et ses thèmes. Le livre se lit très bien et les personnages ont tous leur propre caractères et on retrouve les styles de personnages de ce typede roman.

Un bon très bon roman pour ceux qui aiment les romans policiers à la Agatha Christie, les fans d'uchronie et les amoureux des romans se passant dans de grandes familles de la campagne anglaise style Dontown Abbey.

Pour l'instant en ce début d'année, c'est un sans faute pour les livres que j'ai choisi chez les Editions Denoël. Merci pour vos sélections.

 

Aucun d'eux n'avait rien à gagner à tuer Thirkie, pour autant qu'il puisse voir. En fait, ils en pâtissent tous. Ils perdaient le prestige que leur avait apporté Thirkie, avec son aura de négociateur de paix et son "intégrité personnelle notoire". Carmichael jeta le rapport au sommet de la pile "lus", sur celui des Hampshire.
On frappa à la porte et une servante entra avec un plateau de thé. Carmichael examina la décoction d'un air dégoûté. "Pourriez-vous m'apporter un pot d'eau chaude? demanda-t-il.
- Préféreriez vous du thé de Chine, monsieur?
- En effet, je préférerais. Merci beaucoup. Comment vous appelez-vous?
- Lizzie, monsieur. Comme il se trouve que Miss Lucy, je veux dire Mrs Kahn, et Mr Kahn aiment tous les deux le thé de Chine, avec beaucoup d'eau, nous en avons à la cuisine si vous préférez. L'autre policier aurait dû nous dire ce que vous vouliez. Mrs Smollett pensait que les policiers aimaient le thé de Ceylan très fort, avec beaucoup de sucre et du lait.
- En général, oui, Lizzie. Mais je suis une exception."

Logo Livraddict

Rédigé par Bennybooks

Publié dans #thriller-policier

Repost 0
Commenter cet article

Brigt 23/03/2015 10:44

J'ai aussi beaucoup aimé ce mélange de roman policier très "british" et d'uchronie.

Bennybooks 29/03/2015 12:44

C'était une très bonne découverte.