Divergent, tome 1 de Veronica Roth

Publié le 8 Mai 2014

Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d'une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu'elle a caché à tout le monde parce qu'elle a été averti qu'il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l'aider à sauver ceux qu'elle aime. . . ou pourrait la détruire.

Divergent, tome 1 de Veronica Roth

J'ai choisi de lire ce livre car bien sûr la saga commençait au cinéma et surtout parce que la blogueuse Ma-Bibli0theque en parlait avec amour.

L'histoire est celle de Béatrice, jeune altruiste, qui lors de son 16e anniversaire va devoir choisir sa faction. Car le monde est divisé en 5 factions pour créer une société parfaite. Mais lors de son choix, elle est catalogué Divergente, cela signifie qu'elle ne peut pas appartenir qu'a une seule faction. Mais les divergents sont un obstacles pour cette société fragile et Béatrice va devoir cacher sa divergence au sein d'une faction. Elle choisit celle des audacieux et c'est un entrainement intensif qui commence pour elle pour appartenir à cette faction. Mais un coup d'Etat menace et cette divergence sera sa chance de sauver ceux qu'elle aime ou causera sa perte.

Le début a été difficile pour moi car Veronica Roth, l'auteur, pose les bases de sa saga. Donc on découvre au début les différentes factions à travers la cérémonie du choix et ensuite Tris est embarqué dans son apprentissage au sein des audacieux. Donc pas beaucoup pour les 3/4 du livre. Tout s'accélère dans le dernier tiers du livre.

Ce que j'ai beaucoup aimé c'est que le personnage de Tris est forte autant psychologiquement que physiquement, enfin, du moins elle va le devenir et ceux grâce à sa divergence. Ca change des livres où l'héroine subit et devient forte par la force des choses. Tris s'en prend plein la figure pendant son entrainement mais ne subit pas elle encaisse. Voilà une héroine que je voulais voir depuis longtemps.

Que serait un livre pour ado sans une amourette. Là il s'agit de la relation entre Quatre et Tris. Bon l'amourette est banale mais au moins elle ne prend pas l'ascendant sur l'intrigue. D'ailleurs rien ne présage forcément cet amour entre les personnages. Quatre est imbuvable avec Tris pendant les 3/4 du livre.

L'ambiance du livre est sympa et bien sûr ressemble un peu à Hunger Games pour le sujet dystopique ( vivre dans un monde post-apocalyptique et faire fasse à une révolution) mais la comparaison s'arrête la. Les héroïnes sont totalement différentes et ne vont pas faire fasse à la situation de la même manière. L'une va devoir se battre par la force des choses et devenir l'icone d'une révolution quand à l'autre, elle va se battre dès le début pour ses idéaux.

En clair, un très bon livre et une saga qui commence bien, dont je découvrirais la suite avec bonheur.

 

Soudain, j’entends prononcer mon nom et je me lève dans un sursaut. À mi-chemin des coupes, je sais que je vais choisir les Altruistes. C’est clair, maintenant. Je me vois devenue une femme, vêtue d’une tunique d’Altruiste, mariée à Robert, le frère de Susan, faisant du bénévolat le week-end ; je vois la routine paisible, les soirées devant la cheminée, la garantie de la sécurité. Et si je ne suis pas parfaite, je ne pourrai que devenir meilleure.
Puis je me rends compte que le bourdonnement vient de mes oreilles.
Je regarde Caleb, debout derrière les Érudits. Il me renvoie mon regard avec un petit hochement de tête, comme s’il lisait dans mes pensées et qu’il les approuvait. Mon pas se fait hésitant. Si Caleb n’était pas voué à être Altruiste, comment le serais-je ? Mais quel choix me reste-t-il, maintenant qu’il nous a quittés et qu’il n’y a plus que moi ? Il ne m’a pas laissé d’alternative.
Je serre les mâchoires. Je serai l’enfant qui reste. Je dois le faire, pour mes parents. Je dois le faire.
Marcus me tend le couteau et je le fixe un instant dans les yeux – d’un bleu sombre, une couleur étrange – avant de m’en saisir. Il m’encourage d’un signe de la tête et je me tourne vers les coupes. Le feu des Audacieux et les pierres des Altruistes sont à ma gauche, le premier au niveau de mon épaule et les secondes derrière. Je sens à peine la piqûre de la lame quand elle s’enfonce dans ma paume. Je presse mes mains sur ma poitrine pour essayer d’apaiser ma respiration.
Je tends le bras. Mon sang tombe sur la moquette entre les deux coupes. Puis, avec un tressaillement irrépressible, je projette ma main en avant et mon sang grésille sur les charbons.
Je suis égoïste. Je suis courageuse.

Logo Livraddict

Rédigé par Benjamin Comet

Publié dans #science-fiction, #jeunesse

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Caroline 10/05/2014 22:59

Merci beaucoup pour m'avoir cité dans ton article !
Je suis ravie que la saga te plaise! Bonne découverte des prochains tomes :D

Frankie 09/05/2014 09:45

J'avais bien aimé mais trouvé les 250 premières pages, celles de l'initiation, un peu longues.