Dark Elite tome 3: Coup du sort de Chloé Neill

Publié le 17 Novembre 2012

Lily a décidé de profiter de sa vie de lycéenne. La soirée de l’'année a lieu dans quelques jours et toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour aider à la préparer… quitte à mettre de côté sa bataille contre démons, vampires et autres magiciens sans scrupules. Pourtant, quand un Faucheur s'’introduit dans l’'école, Lily tente d'’utiliser son pouvoir pour le repousser… en vain ! Chicago est sous le coup d'’une panne de magie. Personne ne sait qui en est la cause…, mais Lily sait que retrouver sa magie vaut le risque d’'aller jusque dans le camp ennemi pour le découvrir !

Dark Elite tome 3: Coup du sort de Chloé Neill

Dernier tome de la trilogie Dark Elite que j'ai enfin lu juste pour terminer l'histoire. Et bien heureusement que le livre se lit vite car c'était un peu une corvée.

On suit toujours l'histoire de Lily Parker, magicienne par accident, dans sa guerre contre les élus de l'ombre. Ici, il y a un panne magique dans tout Chicago et Adeptes et Faucheurs se soupçonnent mutuellement. C'est en s'alliant qu'ils trouveront le vrai coupable.

Alors si on cherche un livre plein de magie, ici ça va être problèmatique car il n'y a plus de magie.Rien de vraiment intéressant dans ce livre car on apprend rien de plus sur Lily et ses parents, les pouvoirs n'évoluent pas, la relation Lily/Jason fait penser à une amourette de bac à sable et la perte de magie n'est en rien intéressante et n'apporte rien au déroulement de la série.

Heureusement, la lecture est courte et fluide. Il y a quand même une attraction qui se fait lors de la lecture: c'est peut-être ça le côté magique de l'histoire.

En gros, je suis toujours déçu par cette série et je pense pas que je ne continuerai pas la suite lorsque les autres tomes sortiront. L'auteur étant absorbé par sa série "les vampires de Chicago", les autres tomes ne sortiront pas maintenant.

Hélas, ma meilleure amie semblait ce jour-là en manque de rimes.
Elle se tenait devant le tableau, d'énormes écouteurs noirs plaqués sur les oreilles, dodelinant de la tête au rythme d'un téléchargement hip-hop. A intervalles réguliers, elle levait son marqueur et commençait à écrire quelque chose qu'elle effaçait aussitôt.
Une vraie panne de poétesse magique. Jusqu'ici, elle avait rejeté "Brise ce cercle, afin que la magie nous encercle!" et "Brise ce cercle, espèce de sac à berk."
C'était assez pitoyable mais, pour être honnête, les rimes avec "cercle" n'étaient pas légion.

Logo Livraddict

Rédigé par Mason Ben Fischer

Publié dans #fantastique, #jeunesse

Repost 0
Commenter cet article